La semaine dernière, je revenais avec vous sur l’importance de professionnaliser son activité de créatrice pour pouvoir en vivre à terme. La première étape ne demande pas d’argent, simplement une refonte de votre esprit : je veux vous parler de professionnaliser votre attitude.

Série Professionnaliser son activité créative

Episode #1 : Pourquoi professionnaliser son activité créative
Episode #2 : Soigner son attitude pour vivre de son activité
Episode #3 : Professionnaliser sa communication pour gagner plus
Episode #4 : Etudier ses prix et sa rentabilité pour se professionnaliser
Episode #5 : Quelle structure juridique pour une entrepreneuse créative ?

*****

Avant de commencer : Qu’est-ce que l’attitude ?

L’attitude, c’est l’ensemble des comportements que vous adoptez au quotidien.

Plus largement, c’est l’image que vous projetez de vous-même.

#1 L’importance des mots

J’ai fait les erreurs qui suivent et j’en parle en connaissance de cause. Si vous ne croyez pas à votre entreprise et à sa réussite, personne ne le fera pour vous, a fortiori dans ses premiers mois d’existence. Vos mots sont importants.

Avoir une présentation prête et préparée de votre activité.

Ne bégayez plus lorsque que l’on vous demande votre activité et appelez un chat un chat. Vous êtes créatrice, voilà tout.

Ne plus parler de ‘projet d’entreprise’

Il peut être parfois difficile de passer de porteuse de projet à cheffe d’entreprise. Si vous êtes cheffe d’une entreprise qui existe depuis plusieurs mois, plusieurs années, n’utilisez pas le mot « projet ». Votre entreprise n’est pas un projet, c’est votre quotidien.

Ne pas s’auto-dénigrer

On évite les adjectifs réducteurs (petit, première fois). En tant que professionnel, vous devez rassurer votre interlocuteur. Vous ne devez pas lui dire que vous ne saurez pas prendre en charge son problème… Surtout si vous savez que vous allez réussir !

#2 L’importance de l’apparence

Il n’est pas nécessaire de s’habiller en Prada, en Chanel ou même en tailleur pour avoir une apparence professionnelle.

Mon conseil ? Adoptez un style adapté :

  • à vous (à votre personnalité et à votre morphologie)
  • à votre activité (en général, un développeur, un styliste et un commercial ne s’habillent pas de la même façon)
  • aux circonstances (rendez-vous à la banque, rendez-vous clientèle, rendez-vous partenaire…)

L’idée est que l’on vous considère comme une personne soignée et respectueuse de votre personne et des autres. Plus encore, vous sentir bien dans vos vêtements vous donnera confiance en vous et vous aidera à vous affirmer.

N’hésitez pas à faire appel à une amie dont vous appréciez le style ou à une conseillère en image pour vous accompagner sur ce point.

#3 L’importance de votre présentation

Je le dis lorsque je fais des formations sur la communication. Votre premier support de communication, c’est vous-même. 

En créant votre entreprise, vous espériez certainement échapper aux diktats et aux procédures du monde professionnel. Effectivement, vous n’aurez plus de patron pour vous les imposer mais vous réaliserez très certainement que très vite vous vous imposerez votre propre code de conduite.

Gardez le sourire

Qui a envie de travailler avec quelqu’un qui fait la tête ? Qui a envie de se faire enguirlander parce que le client précédent était idiot ? Gardez votre sourire quelles que soient les circonstances et encore plus si vous êtes dans un métier d’accueil ou événementiel. Vous avez le droit d’être ferme, mais soyez-le avec le sourire.

Gardez votre calme

Poussez une gueulante contre un client, en direct ou par mail, ne sera JAMAIS à votre avantage. Cela vous soulagera. Voilà tout. Si un client vous insupporte ou si quelque chose se passe mal, trois solutions :

  • Contenez-vous
  • Trouvez une partenaire de râpage / un grumpy buddy : une autre personne qui connait les soucis de l’entrepreneur et avec qui vous pourrez râler en toute sécurité, sans risque de voir vos propos ressortir auprès de vos clients
  • Investissez dans une caravane insonorisée et allez crier dedans à chaque fois que vous avez un trop plein

Respectez vos partenaires, concurrents

Les rumeurs et les ragots circulent vite et peuvent vous porter préjudice. Le monde est petit. Ce n’est jamais très bon d’être connu comme la personne qui critique dans le dos des autres.

Soyez sincère mais ne vous livrez pas de trop

Être professionnel, c’est aussi garder une certaine distance pour protéger votre vie privée et á nouveau, éviter les ragots qui pourraient ternir votre image.

#4 L’importance de votre présentation virtuelle

La semaine prochaine, j’évoquerai avec vous la question de la professionnalisation de votre communication. Nous parlerons notamment de la communication Web (site internet, réseauw sociaux…).

Avant de traiter ces questions, un petit rappel s’impose sur votre e-reputation. Avoir l’air professionnel, c’est aussi soigner votre image sur internet.

En d’autre termes :

  • Éviter le profil Facebook / la photo Gmail où vous vous présentez en maillot de bain
  • Éviter l’adresse mail missdu65@yahoo.fr. Vous n’êtes pas obligé d’avoir une adresse avec votre nom de domaine (contact@monnomdedomaine.fr) mais avoir une adresse Gmail à votre nom est la moindre des choses.
  • Vérifier les photos et textes qui sortent quand on tape votre nom sur Google.

Bref. Lissez un maximum votre image professionnelle et prenez un pseudo pour vos activités que vous ne souhaitez pas aborder dans le cadre professionnel.

****

Vous l’aurez compris, cet article portait avant tout sur votre image à vous, sur ce que vos clients peuvent percevoir de vous. Nous traiterons la semaine prochaine de ce que votre entreprise donne à voir dans un article sur la communication.

Très beau weekend à vous,

Marièke

Crédit photo : Brian Gaid (Unsplash, CC0)